mercredi 8 novembre 2017

Plus loin qu'à la lie

C’est insensé comme je la censure car je l’aime
Pourtant cet intense sombre s’est estompé sans ciller
Défonce à bon compte où s’esquissent lueurs blêmes
Sentinelle paupière qui à l’ombre bleue s’emportait

Pour longtemps au sommeil condisciple fils du pillage
Plus dansé seul que fusionné en tes cils blessure
Toujours sensibles silhouettes semées au sillage
Est-ce une cible à cribler de pensées césures

Croyant soluble le désir dans ces sinistres chenils
Caresses insensibles aux peaux et perverses folies
Sourires putassiers des âmes en détresse sans fil
Ces sources que je bois au calice plus loin qu’à la lie

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire